© Dragan Milenkovski

Mes 20 ans d'aujourd'hui

bâtiront le monde de demain

Auditorium de la Province Sud

le 12 octobre 2018

Un projet ECT2

La journée en

i

m

a

g

e

s

 
 

Le concept

En prolongation  du Forum E&E de 2017, les étudiants de deuxième année de  ECT ont proposé PRHETORx, un concours d'éloquence permettant aux étudiants de s'exprimer en public sur les sujets qui les mobilisent.

Le projet a été porté par :

Audrey Deiber, professeure d'économie-droit

Nicolas Murcie, professeur de philosophie

Natalia Ramon Leblanc, professeure d'espagnol

Stéphanie Vigier, professeure de culture générale

 

Participants

Les quatre classes des Prépas du Grand Nouméa (ECE1, ECT1, ECE2, ECT2) étaient mobilisés pour cette journée :

les 1e année, en tant que public,

les 2e année en tant que prhetorxiens,

les ECT2, en tant qu'organisateurs de l'événement

La journée a été animée par Filitonu Tofolua et Romain Pichard (ECT1).

 

Le concours

Au cours de cette journée, 6 gagnants ont été récompensés : 2 prix coups de cœur du public et 4 prix du jury dont les membres étaient :

Matinée

Frédéric Reynaud, DG de la BCI, 

François Laforest, DG de Engie,

Xavier Berton, gérant de Cairn Origin,

David Lagedamon, inspecteur d'Economie Gestion,

Elisabeth Arnal-Blanc, proviseure du Lycée du Grand Nouméa.

Après-midi

Aurélie Ducos, responsable RH de la société Colas,

Déborah Chombeau, responsable Clientèle des jeunes de la Société Générale,

Julie Nosmas, DG du Groupe Pentecost ,

Ralf Clasen, gérant de CRDC-Consultants,

Catherine Hartmann, de l'APE Prépa,

Jean Luc Faure, ancien proviseur du Lycée du Grand Nouméa.

 

Lauréats

Lauréates du prix coup cœur :

Matinée

Malia Soko, pour La considération des femmes dans le monde du travail

 

Après-midi

Heather Theveniot, pour L'opti-réalisme

Lauréats du prix du jury :

Matinée

Tristan Barguil, pour Une alternative au système éducatif français

Laura Caron, pour Les entreprises peuvent-elles nous faire confiance ?

Après-midi

Anthony Huang, pour L'indentité culturelle

Manon Robillard, pour Jusqu'où dématérialiser ?